Strasbourg après le siège (1870)

Vous le savez sans doute déjà, je travaille actuellement à la suite de L’eau du Léthé, qui s’intitulera (normalement) La nuit de Yule. Oui, j’aime les titres compliqués. ^^ Aujourd’hui je voudrais partager avec vous quelques photographies d’époque qui vous plongeront un peu dans l’atmosphère du livre.

Si L’eau du Léthé nous emmenait à la découverte du Strasbourg du XVIe siècle, La nuit de Yule nous plongera dans la ville lors du siège de 1870. Si jamais vous avez séché les cours d’Histoire ou que tout cela n’est plus très frais, petite piqûre de rappel : en 1870, l’empereur Napoléon III déclare inconsidérément la guerre à la Prusse (il y a bien sûr un contexte, mais je vous en fais grâce). Comme souvent quand il s’agit de combattre les Allemands, les Français se font ratatiner.

Et je dis ça avec tout le respect qui est dû aux malheureux qui se sont fait tuer sur les champs de bataille, mon sarcasme s’adresse bien plutôt à leurs dirigeants. Car si vous vous intéressez un peu à la guerre de 1870, vous verrez qu’on y a atteint des sommets d’incompétence côté français et c’est particulièrement flagrant sur la partie alsacienne de la guerre. Un seul exemple : quand l’ennemi possède de meilleures cartes que vous de votre propre côté de la frontière, peut-être est-il temps de se poser des questions… Mais bref, je ne suis pas là pour parler des absurdités de la guerre, même si, forcément, c’est un sujet que je vais toucher dans mon livre.

La guerre de 1870 a été une catastrophe pour Strasbourg. Pas seulement parce que la ville était directement sur la frontière, mais aussi parce qu’il s’agissait de la plus grande place forte de la région et que les Prussiens souhaitaient absolument la faire tomber avant de continuer leur progression. Seulement Strasbourg ne voulait pas se rendre. S’en sont suivi un siège et un bombardement qui ont duré plus d’un mois et laissé la ville quasiment en ruines… Et je n’exagère pas, comme vous pourrez le voir sur les photos ci-dessous.

C’est dans ce contexte que La nuit de Yule prendra place et je peux vous dire que ce n’est pas évident de se projeter dans un tel désastre. Mais je pense qu’il est important qu’on se rappelle et aussi qu’on se rende compte de ce que de tels bombardements signifient. Parce que, malheureusement, aujourd’hui encore il y a des gens, des familles, des enfants, qui vivent ça… Zut, voilà que je recommence à faire de la politique. Ça doit être l’indignation qui fait ça. 😉

Pour le moment, je vous laisse avec ces photographies très parlantes qui ont été prises à l’époque, juste après la guerre. Certaines sont d’ailleurs stupéfiantes de netteté. Ces images sont tombées dans le domaine public depuis longtemps, mais j’ai tout de même indiqué les noms des photographes d’origine, ceux qui ont crapahuté dans les ruines en 1870 avec leurs encombrants appareils. Et en légende, les différents quartiers où les photos ont été prises, histoire que vous puissiez situer si vous connaissez la ville. A noter : la photographie tiendra une certaine place dans l’histoire, ces images ont donc d’autant plus de sens par rapport au livre.

Le Temple Neuf (c) Charles David Winter
Le Temple Neuf (c) Charles David Winter
Le Faubourg de Pierre (c) GM Eckert
Le Faubourg de Pierre (c) GM Eckert
La Porte Nationale (c) GM Eckert
La Porte Nationale (c) GM Eckert
Le Faubourg de Pierre (c) GM Eckert
Le Faubourg de Pierre (c) GM Eckert
La Porte de Pierre (c) A. Colas Baudelaire, Saglio, Peter
La Porte de Pierre (c) A. Colas Baudelaire, Saglio, Peter
Le Faubourg National (c) GM Eckert
Le Faubourg National (c) GM Eckert
Le Faubourg de Saverne (c) Charles David Winter
Le Faubourg de Saverne (c) Charles David Winter

Impressionnant, n’est-ce pas ? Un petit avant-goût de ce qui vous attend à la lecture de La nuit de Yule… 😉

2 réflexions au sujet de “Strasbourg après le siège (1870)”

  1. Les photos sont impressionnantes😲, difficile de s’imaginer au moment des bombardements, ni dans l’ambiance de ces ruines ☠️🤕☠️
    La cathédrale semble avoir bien résisté 😇
    âte de voir comment Kieran et tes personnages vont s’intégrer et vivre dans ces moments de folie humaine 🤔

    Répondre
    • La cathédrale a été bien endommagée contrairement aux apparences (le toit a brûlé, des escaliers se sont écroulés, de nombreuses statues ont été abimées…), mais heureusement elle s’est remise. 😉
      Et oui, ces photos sont très impressionnantes et laissent bien imaginer le désastre…

      Répondre

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00