Un cadre alsacien

cathédrale strasbourg
(c) Droits réservés

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. 😉 Eh oui, ce n’est pas par hasard que j’ai choisi de faire se dérouler L’eau du Léthé et ses futures suites en Alsace et mon choix ne relève pas uniquement du chauvinisme (même si j’avoue que ça a joué ;)). En vérité, la première raison est tout autre.

Avez-vous déjà remarqué que l’on trouve principalement des auteurs anglo-saxons dans les rayons fantastique, fantasy ou SF des librairies ? Ce n’est pourtant pas faute d’avoir de très bons auteurs français qui proposent des ouvrages variés et de qualité. Malheureusement les grandes maisons d’édition continuent à privilégier les traductions, pour la plupart de romans qui ont déjà rencontré un certain succès ou d’auteurs déjà connus. Les trois quarts des histoires se déroulent donc aux Etats-Unis ou sont issues de plumes américaines. Dans le même esprit, je ne vais même pas me lancer sur le sujet des séries en SFFF, même si on commence à avoir un peu accès à d’autres choses (merci Netflix et Arte, entre autres). Bref, y a de l’Américain de partout.

hôtel cour du corbeau
(c) Droits réservés

Alors ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : les Américains font aussi de très bonnes choses, notamment en littérature. Je ne vais pas jouer les hypocrites alors que je suis fan de Stephen King et de sa Tour Sombre. Mais disons qu’au bout d’un moment on finit par se demander si l’imaginaire mondial se résume uniquement aux attaques d’extraterrestres sur Washington et aux petites villes bizarres du fin fond du Maine. En ce qui me concerne j’ai besoin d’un maximum de diversité pour nourrir mon cerveau et du coup le modèle américain ne me suffit pas. Dieu merci, il existe des tas d’autres œuvres quand on prend la peine de chercher, notamment en France, ce qui offre en outre l’avantage de lire directement dans la langue de l’auteur ou de l’autrice (pour les curieux, je vous renvoie à la section Rencontres du blog qui vous donnera d’intéressantes pistes de lecture ;)). C’est donc dans cet esprit que j’ai décidé d’apporter ma modeste pierre à l’édifice.

fontaine zurich
(c) Droits réservés

Plus jeune, je baignais tellement dans les livres, les films et les séries américaines que j’avais tendance à ne même pas pouvoir projeter mes histoires en France ou tout simplement à donner des prénoms français à mes personnages. Je vous rassure, j’en suis vite revenue, et aujourd’hui tous mes livres qui se déroulent, au moins en partie, dans le monde actuel, se passent au maximum en France. Après tout notre pays possède suffisamment de lieux singuliers, de légendes, de paysages magnifiques, de richesse historique et de spécialités gastronomiques pour inspirer n’importe quel auteur. ^^

Et puisque je suis née en Alsace, que j’y vis et que j’y suis très attachée, autant en profiter ! Outre les anecdotes historiques dont la région regorge, elle offre également un important folklore et de nombreux décors aptes à titiller l’imagination. Comme beaucoup de villes anciennes, Strasbourg à elle seule pourrait remplir des livres entiers de ces délicieuses particularités que l’on aime découvrir en flânant.

Je ne fais pas partie de ces auteurs qui ont besoin de voir de leurs propres yeux les endroits qu’ils décrivent, d’autant moins qu’avec la magie d’Internet, il est très facile de se projeter n’importe où dans le monde. Mais j’avoue qu’il est parfois intéressant de se rendre sur place et de pouvoir capter tous ces détails qui permettront ensuite à une description de faire mouche ; c’est une manière indubitable d’enrichir la trame d’un roman. Autant dire qu’en vivant dans le coin où se passent mes histoires, je ne m’en prive pas !

gargouille strasbourg
(c) Droits Réservés

Si vous vous demandez encore pourquoi lire un roman fantastique se déroulant en Alsace, comme c’est le cas de L’eau du Léthé, je vous fais un petit résumé : pour sortir des sentiers battus américains, pour découvrir la région sous un angle inédit et pour pouvoir ensuite poursuivre l’expérience en vous baladant dans les lieux évoqués. Pas mal comme programme, non ?

Qu’en pensez-vous ? D’accord avec ces arguments ou pas ? N’hésitez pas à me laisser votre avis en commentaire !

2 réflexions au sujet de “Un cadre alsacien”

  1. L’imaginaire de tes écrits est fantastique et quand ce fantastique se situe dans nos contrés (alsaciennes ;-)), auxquels nous sommes profondément attaché-e-s ^^, ça revient à les mettre en lumière pour mieux nous éblouir, à nous faire redécouvrir des endroits que l’on croit connaître par coeur et nous redonner envie de les explorer encore, une manière merveilleuse, presque magique, de leur rendre honneur et hommage tout en nous faisant vibrer intensément. Telle une visite guidée « étrange et pénétrante » ;-). Un cadre à l’image de ton talent. C’est forcément beau !

    Répondre
    • Merci beaucoup ! Ton commentaire me fait très plaisir ! 😀 Je suis ravie si je peux donner de la magie à l’Alsace qui le mérite bien. :))

      Répondre

Répondre à Dharmakylie Annuler la réponse

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00